Blog actualité article cercles de femmes

LES CERCLES DE FEMMES

 

Que sont les cercles de femmes ? Lorsque l’on chemine sur la voie du Féminin Sacré, il n’est pas rare de croiser la route de ces espaces de parole où les femmes se réunissent entre elles. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est une tradition vieille de plusieurs millénaires. Sous les tentes rouges amérindiennes, dans les campagnes ou les salons, les femmes se sont toujours rassemblées pour parler, rêver, vivre et célébrer leur pleine nature. Aujourd’hui, les cercles fleurissent et s’offrent comme sanctuaires sacrés pour recevoir la parole sensible et libérée.

Libérer sa parole

Il y a quelque chose de magique dans ces espaces, quelque chose d’un peu « hors du temps ». Les femmes osent poser des mots sur leurs maux, raconter leur(s) histoire(s), témoignage(s) et légende(s) personnelles. Elles apprennent à se dévoiler. Ôter les interdits jetés sur leur voix, honorer leur chemin, leur vérité profonde. On parle de médecine de la parole. Car c’est un acte profondément libérateur que de se déposer dans sa vulnérabilité. Et d’apprendre à donner vie à toutes les parties de soi que l’on croyait endormies. La force des cercles réside en cela. Celle de pouvoir aborder tous les sujets et toutes les facettes de sa vie de femme, dans une communication bienveillante et douce. D’apprendre à s’affranchir de ses croyances, ses héritages, ses traumatismes. Mais aussi à extérioriser ses blessures et se connecter à tout ce qui vit en soi, sans jugements ni retenue.

Tisser le lien de la sororité

Aujourd’hui, les cercles de femmes offrent un espace de connexion dans lequel chaque femme se retrouve en l’autre. La sororité est ce lien, ce fil d’or qui relie les femmes entre elles. Sans hiérarchie, ni concurrence, ni méfiance. Ce sont des lieux de guérison, de libération et de transmission. On y pratique parfois des rituels, des cérémonies, de la méditation, de la danse ou des chants. Dans la plus grande confidentialité et la règle sacrée du « je ». Pour apprendre à parler de soi. Et renouer ainsi avec sa valeur personnelle, dans le don de soi et la réception de l’autre. Affirmant ainsi un vœu de réconciliation avec qui l’on est et toutes les femmes dont nous avons appris à nous méfier. Et ainsi restaurer la beauté du soutien, du non-jugement, et de la compassion.

Cercles d’hommes

Les hommes eux-aussi redonnent vie à la fraternité. Ils sont de plus en plus nombreux à oser se connecter et donner voix à leurs émotions dans un acte de profonde vulnérabilité. Brisant ainsi les tabous et les diktats du modèle patriarcal et des genres imposés. Les cercles d’hommes ont une puissante vertu thérapeutique et sont une ressource pour tous les hommes engagés dans leur transformation personnelle et la guérison de leurs blessures.  Ensemble ils renouent avec la sagesse ancestrale des conseils. Des lieux de rassemblement sacrés, dans lesquels faire face à ses peurs, trouver soutien, écoute, transmission et honneur de sa vérité.

Nouvelle Fraternité

 Au cœur des cercles d’hommes se tisse une profonde fraternité réinventée. Les hommes se rassemblent, ensemble, sur un même pied d’égalité, pour s’entraider, et oser être tels qu’ils sont au-delà des masques sociaux et des rôles qu’ils peuvent porter. Les tentes blanches se font de plus en plus nombreuses afin d’offrir aux hommes cet espace d’échange fraternel, de bienveillance, de soutien, de créativité et d’expérience pour ÊTRE. Plus de rival ni de hiérarchie, mais un sentiment profond d’appartenance à une même famille, dans laquelle chacun est libre de s’exprimer et de se libérer de ses chaînes, déposer les armes pour retrouver le chemin vers une masculinité sacrée, apaisée, engagée, sage et sauvage.

 

En outre, le nouvel essor des cercles mixtes permet au Féminin Sacré et au Masculin Sacré, ensemble, de rendre possible l’émergence d’une autre voie. Celle de l’union. Et de l’harmonie.

 

Auteure, Clémence Borodine